REZ – Tetsuya Mizuguchi, UGA/SEGA – 2001


Le nom du jeu avant sa sortie était K-project. « K » pour Kandinsky, à qui le jeu est dédié. Car Rez s’inspire des théories du peintre russe sur les correspondances entre couleurs et sons ainsi que celles sur la résonnance émotionnelle et spirituelle des œuvres. Entrainé par des compositions de musique électronique, le joueur s’introduit sous la forme d’un virus au cœur d’un réseau informatique pour libérer la mystérieuse Eden enfermée dans le système. L’esthétique 3D « filaire » évoque le film Tron. Une partie complète constitue une expérience sensorielle et émotionnelle forte. Véritable chef-d’œuvre de la création vidéoludique, Rez fait consensus sur sa nature artistique.

Le gameplay en deux phrases : « Vous dirigez un viseur pouvant verrouiller jusqu’à huit cibles. Des Overdrive éradiquant toute menace sont disponibles en nombre limité et l’avatar peut évoluer en collectant des bonus. »