par Nicolas Rosette, Commissaire de l’exposition Arcade !

Arcade ! est une exposition itinérante de jeux vidéo installés dans des bornes d’arcade futuristes. Le dispositif et les jeux qui la composent permettent d’interroger les relations inattendues du jeu vidéo avec le Pop-art mais aussi de révéler l’importance de la « game culture » et ses enjeux patrimoniaux.

Comment aborder ce secteur créatif sans tomber dans les travers habituels de l’infantilisation des publics ? Entre la fascination pour les objets « vintage » du début des années 80, la vénération du « retrogaming », ou les détournements « arty » que reste-t-il finalement des jeux et de leur culture au delà de la seule célébration du mythe qui les entoure ?

Notre envie est de mettre en valeur les jeux, de les déployer à leur véritable échelle. Proposer des jeux d’arcade, vibrants, sidérants, magnétiques, dont chaque partie est riche en sensations. Il faut jouer et jouer encore ! Car ce n’est que par « l’expérience vécue » d’un jeu qu’il est possible d’en appréhender le gameplay – l’essence du jeu.

La deuxième intention majeure, c’est oser comparer certains jeux avec des œuvres d’art contemporain. L’exposition pensée comme une installation artistique retient ainsi une demi-douzaine de jeux sélectionnés avec soin, à l’aune du pop-art warholien évoqué dans le titre.

Car nous souhaitons provoquer la réflexion et le débat pour affirmer l’importance du jeu vidéo en tant que bien culturel majeur. A travers la valorisation d’une véritable « game culture », nous postulons que celle-ci est bien plus profonde et construite que l’imaginent ceux qui portent encore un regard infantilisant sur cette discipline. Parce que cette culture est déjà là, et qu’il ne nous manque que de la re-connaître pour la percevoir. L’exposition est aussi l’occasion d’un débat – et d’un site internet – sur la transmission des savoirs et de l’histoire d’une discipline créative contemporaine.

Nous avons l’intuition qu’il y a quelque chose d’artistique émergeant dans le jeu vidéo. Nous cherchons à montrer dans cette exposition sa proximité organique avec la danse et la musique, ses relations ambiguës avec le cinéma, ses aspirations au récit épique et symbolique, ses nouvelles représentations de l’espace et son potentiel d’abstraction poétique qui en font une discipline qui n’a pas fini de nous surprendre.

 

Nicolas Rosette
Commissaire de l’exposition Arcade !